Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Mar

Contre l’instrumentalisation du drapeau algérien par le FN

Publié par al-islam-fi-nafsi  - Catégories :  #Actualités sur l'islam

 Plusieurs associations antiracistes réclament la suppression de l’affiche utilisée par le Front National (FN) pour la campagne des régionales en France, et menacent de poursuivre le parti d’extrême droite en justice. L’affiche montre une femme en niqab à côté d’une carte de France dont s’élancent des minarets en forme de missiles et recouverte du drapeau... algérien. Un concentré de préjugés contre l’islam et l’Algérie.

Pour l’association Espace franco-algérien, c’est « un amalgame grossier qui fait des Algériens et des Franco-Algériens des terroristes en puissance ». Le Mouvement contre le racisme et pour
l’amitié entre les peuples (MRAP) dénonce une
« incitation à la haine raciale ». Quant au parti algérien d’opposition Rassemblement des Forces démocratiques (RCD), il regrette une tentative de « diaboliser l’Algérie en s’attaquant à son emblème national ». La Ligue internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme (Licra) s’inquiète elle d’une « propagande raciste dirigée contre les musulmans vivant en France ». La dernière affiche du Front national de la jeunesse (FNJ), utilisée pour les besoins de la campagne des régionales, passe décidément mal. Après les accusations du Plagiat lancées par l’agence de communication qui a conçu l’affiche anti-minarets Suisse pour le référendum de novembre dernier, ils sont nombreux en France à dénoncer les préjugés contre les Algériens et l’islam véhiculés par cette campagne du FN.
  

Placardée en Paca, sous le titre « Non à l’islamisme ! », l’affiche montre une femme en niqab devant une carte de France recouverte du drapeau algérien et truffée de minarets en forme de missiles. A Travers cette image, le FN a commis « deux amalgames nauséabonds : l’Algérie et l’Islamisme d’une part, l’Islam et l’Islamisme d’autre part », explique le parti
algérien d’opposition laïc RCD dans un communiqué.
« C’est une vraie provocation, il met toute une population à l’index. Il falsifie l’histoire, car de nombreuses Algériennes se sont battues contre le voile et l’usage politique qui en est fait », renchérit Christiane Rech, présidente de l’association France-Algérie Méditerranée


 
Commenter cet article